The premier destination for premium products
Our productions are now available as digital files on Qobuz, iTunes, Deezer...!

Artistes

Frédérick Haas, claveciniste
Mira Glodeanu, violoniste
Ausonia
Ad Van der Kouwe, créateur graphique
Rozenn Quéré, photographe
Hugues Deschaux, preneur de son


Frédérick Haas

_Frédérick Haas, 4 JBM7044 (c)Jean-Baptiste MillotClaveciniste français installé à Bruxelles, Frédérick Haas est passionné depuis l’enfance par son instrument dont il a commencé la pratique dès l’âge de douze ans. Il a étudié le clavecin, l’orgue et la musicologie à Paris et Amsterdam, et s’est enrichi au contact d’instruments originaux importants, ainsi que dans les ateliers de facteurs de clavecins et restaurateurs, ou lors de master classes.

A 26 ans, il enregistre son premier disque soliste, consacré aux Suites de clavecin de J.H. d’Anglebert. Sa discographie, régulièrement primée par la presse internationale, s’enrichit bientôt d’une intégrale de l’œuvre de clavecin de J. Ph. Rameau, d’œuvres de J.S. Bach (Suites anglaises, Variations Goldberg), F. Couperin, D. Scarlatti…

Frédérick Haas se produit en soliste dans le monde entier, au clavecin ou au pianoforte, ou à la tête de l’ensemble Ausonia qu’il a fondé avec la violoniste Mira Glodeanu, afin de donner vie à des projets musicaux originaux.

Frédérick Haas est professeur de clavecin au Conservatoire royal de Bruxelles depuis 1997. Il conserve le clavecin H. Hemsch de 1751, ainsi qu’un fortepiano de F. Hofmann, Vienne, 1785-90.

En 2015, Frédérick Haas fonde la société d’éditions Hitasura Productions, espace de liberté pour le déploiement de ses futurs projets.

Mira Glodeanu

miraMira Glodeanu a reçu une formation de violoniste à l’Académie de musique de Bucarest, où très jeune elle se passionne pour la musique baroque et les interprétations historiquement informées. En 1993, elle s’installe à Bruxelles pour poursuivre étudier auprès de Sigiswald Kuijken. Elle est bientôt invitée à participer aux productions de la Petite Bande, et rejoint de nombreuses formations jouant sur instruments anciens.

Violoniste recherchée, Mira Glodeanu s’est produite dans le monde entier et a enregistré de nombreux disques comme soliste ou konzertmeister, avec le Collegium Vocale, l’Arpeggiata, le Poème Harmonique, Tafelmusik…

Ses enregistrements de sonates de François Francoeur avec Ausonia contribuent à la découverte d’un grand compositeur français du XVIIIe siècle. Elle enregistre aux éditions d’Ambronay l’intégrale des sonates pour violon et clavecin de J.S. Bach avec Frédérick Haas, et un disque consacré au répertoire baroque allemand pour violon seul.

De 2012 à 2015, elle assure la direction artistique de l’ensemble Philidor (Tours).

Mira Glodeanu est professeur de violon baroque au Conservatoire royal de Bruxelles. Elle joue un violon de A. Chappuy, Paris, 1757, et un rare violon de M. Groblicz, Cracovie, 1604.

Ausonia

ausoniaAusonia a été fondé sous la direction artistique du claveciniste Frédérick Haas, avec la complicité de la violoniste Mira Glodeanu. Depuis l’enregistrement en 2001 d’un premier disque consacré à la redécouverte des sonates pour violon de François Francoeur, l’ensemble a poursuivi une démarche de recherches dont l’originalité et l’excellence ont été remarquées dans le monde entier à travers les disques et les concerts.

En quinze années d’activités, Ausonia a développé un vaste répertoire, et donné une véritable identité à un style d’interprétation et de programmes que reconnaissent immédiatement les passionnés de musique de plus en plus nombreux à attendre ses nouvelles productions.

Les explorations d’Ausonia se sont principalement consacrées aux répertoires germaniques des XVIIe et XVIIIe siècles, à la musique française (culminant avec la publication en 2009 d’un disque Rameau qui a reçu de très nombreuses récompenses internationales), et à des dialogues en scènes avec les chorégraphies de l’acteur de Nô Masato Matsuura.


Ad Van der Kouwe, créateur graphique

ad2


Rozenn Quéré

rozijnnPhotographe et graphiste, Rozenn Quéré vit et travaille à Bruxelles. Après avoir étudié le cinéma et la photographie à l’Ecole Nationale Supérieure Louis-Lumière, elle commence a travailler au croisement entre la photographie et la narration. Son univers visuel à la fois protéiforme et très personnel s’exprime notamment à travers le photomontage, des films animés et la publication de livres. Elle a notamment publié « Vies possibles et imaginaires » avec Yasmine Eid-Sabbagh, aux Editions Photosynthèses. Elle a reçu plusieurs prix, y compris Le Prix International de Photographie de Vevey (Suisse) en 2011 et le Prix Découverte des Rencontres d’Arles (2013). Bien que rompue à une pratique solitaire de la photographie et de l’écriture, Rozenn Quéré est toujours friande de projets collaboratifs et transdisciplinaires, consciente que son univers et ses compétences s’y enrichissent autant qu’ils enrichissent les projets eux-mêmes. A ce propos, notons que la plus longue collaboration qu’elle ait menée (et mène toujours) est celle avec l’artiste et philosophe aveugle Evgen Bavčar, une manière d’affirmer que la photographie existe aussi au-delà du simple sens de la vue.


Hugues Deschaux, preneur de son

hugues